Obsèques : les héritiers doivent-ils avancer les frais ?

Publié le : 31 mai 20213 mins de lecture

Généralement, ce sont les héritiers qui sont à la charge des frais des obsèques. Mais les parents peuvent éviter cela et prévenir une telle situation de leur vivant. Certains parents décident de préparer eux-mêmes leurs funérailles dans le but d’éviter aux enfants des charges en plus le moment venu. C’est surtout le cas avec ceux ayant des enfants avec des revenus modestes. Dans plusieurs cas, il est également possible de prélever les frais sur l’actif de la succession ou encore se tourner vers l’assurance obsèques. Comment tout cela fonctionne ?

Comment les parents peuvent-ils avancer les frais de leurs obsèques ?

Si vous ne voulez pas infliger à vos enfants qui n’ont pas encore un train de vie stable l’occupation des frais de vos obsèques, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour vous d’avancer les frais. La meilleure alternative est de se tourner vers une assurance. Cependant, lors du moment venu, l’entreprise de pompes funèbres choisie devra adresser une facture aux héritiers. Dans le cas où le capital qui a été préparé par le défunt ne suffit pas pour couvrir les frais, alors, les héritiers devront dédier la somme auprès de la banque qui détient le compte du défunt. Sur ce cas, le montant maximal à prélever est de 5 000 euros.

Que savoir avant de contacter l’assurance ?

Pour que l’assurance puisse avancer les frais, il faut vérifier certaines choses. Prenez le temps de vous renseigner si le défunt a fait une souscription d’assurance pour payer ses obsèques. Si c’est le cas, l’individu qu’il désigne dans le contrat de la mutuelle reçoit une somme qui contribue à la charge des funérailles. Le bénéficiaire qui est mentionné dans le contrat est le seul qui peut retirer le capital. Toutefois, rien ne l’oblige à utiliser la somme pour l’organisation des obsèques. Il se peut également que la somme soit uniquement une partie de la couverture du coût des obsèques.

Que faire si aucune des deux solutions ne fonctionne ?

Dans les familles modestes, il se peut que le capital laissé par le défunt ne soit pas suffisant pour avancer les frais, et cela, malgré l’emprunt en banque et la souscription à une assurance. Que faire dans ce cas ? La meilleure façon d’y arriver, c’est de se rendre à la commune où a eu lieu le décès. Dans ce genre de situation, la mairie choisie sera en charge de l’organisation des obsèques. Mais elle évalue d’abord l’insuffisance des ressources.

Plan du site